La Promotion Sociale

Découvrez l’Enseignement de promotion sociale (EPS)

Sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles , l’EPS compte 163 établissements et accueille plus de 151 000 étudiants, 121 000 environ relevant de l’enseignement secondaire et 30 000 de l’enseignement supérieur.

Les finalités de cet enseignement (article 7 du décret 16 avril 1991 ) sont de :

  • concourir à l’épanouissement individuel en promouvant une meilleure insertion professionnelle, sociale, scolaire et culturelle ;
  • répondre aux besoins et demandes en formation émanant des entreprises, des administrations, de l’enseignement et, d’une manière générale, des milieux socio-économiques et culturels.

Elles s’adressent essentiellement à un public adulte et s’articulent autour de deux pôles: celui du développement des personnes et celui des besoins de la société.

Pour atteindre les finalités de l’enseignement de promotion sociale, les établissements organisent, dans un système modulaire, des sections à tous les niveaux des enseignements secondaire et supérieur.

Au travers d’une offre de formations, organisées d’une manière permanente ou occasionnelle, en journée ou en soirée, l’EPS s’inscrit dans une dynamique de formation tout au long de la vie pouvant permettre de cumuler études et emploi.

Dans le cadre des formations qu’il organise, l’EPS peut mettre en place des conventions avec différents partenaires publics ou privés.

Valorisation des capacités acquises : Parce qu’il s’adresse essentiellement à des adultes porteurs d’expériences, de parcours de vie multiples, l’EPS tient compte des compétences acquises dans tout type d’enseignement, dans d’autres modes de formation et d’apprentissages non formels et informels, y compris des compétences issues de l’expérience professionnelle.

Par la modularité des unités d’enseignement, la capitalisation des titres, la mobilité, la valorisation et la validation des compétences acquises, l’ouverture au changement, etc., l’EPS s’inscrit dans la dynamique de l’éducation tout au long de la vie pour un public d’adultes aux parcours souvent très diversifiés.

Pour soutenir et faciliter l’évolution des étudiants dans une société irriguée par le numérique, les établissements de l’EPS peuvent organiser des UE ou des activités d’enseignement via e-learning, en facilitant l’accès à des ressources et à des services ainsi que par des échanges et des collaborations à distance.

Le SEGEC

Etablissement dépendant du réseau Libre, le CPSE a pour interlocuteur le SEGEC ou Secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC) en Communautés française et germanophone fédère les quelques 800 Pouvoirs organisateurs de l’enseignement catholique. Il exerce une triple mission d’animation, de représentation et de prestation de services. Fruit d’une déjà longue histoire, il est constitué en ASBL, dont l’assemblée générale et le conseil d’administration confient la gestion journalière au Comité des Secrétaires généraux. Dans le cadre de sa mission de prestations de services au bénéfice de ses membres, le SeGEC édite notamment un certain nombre de publications.

La Fédération de l’Enseignement de Promotion Sociale Catholique

En outre, le CPSE fait partie de La Fédération de l’Enseignement de Promotion Sociale Catholique (FEProSoC) qui regroupe, 27 établissements sur l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 Les missions de la Fédération sont :

  1. promouvoir le projet éducatif propre à l’enseignement catholique;
  2. définir la politique de l’enseignement de promotion sociale en l’inscrivant dans une vision prospective, en phase avec les besoins sociaux, économiques et culturels, en cohérence avec la politique générale du SeGEC et en rapport avec les Fédérations d’enseignement secondaire et supérieur (FESeC et FédESuC);
  3. susciter et encourager l’esprit de collaboration entre établissements;
  4. réguler, s’il échet, selon les procédures propres aux différents niveaux et formes d’enseignement, l’offre d’enseignement catholique;
  5. constituer ses délégations dans les différentes instances idoines propres à l’enseignement catholique ou inter-réseaux et les coordonner;
  6. faciliter la mise en œuvre des réformes et mettre en place des procédures d’évaluation de ces réformes;
  7. susciter et coordonner l’action pédagogique, élaborer, s’il échet, les grilles horaires minimales et/ou les programmes des études, représenter les intérêts de l’enseignement de promotion sociale catholique;
  8. développer et coordonner les programmes de formation en cours de carrière pour les membres du personnel des établissements d’EPS;
  9. développer la collaboration en matière de formation en cours de carrière avec les Fédérations d’enseignement fondamental et secondaire (FédEFoC et FESeC).

 La Fédération sert également d’outils en matière de ressources pédagogiques et de textes juridico-administratifs qui fondent l’organisation des établissements d’enseignement de promotion sociale et a développé un grand nombre de publications: textes de référence et publications périodiques.